Un mot peut en cacher un autre – France 2

Bon score pour « Un mot peut en cacher un autre »

A noter qu’à 10h50, France 2 proposait exceptionnellement « Un mot peut en cacher un autre ». Le nouveau jeu de Damien Thévenot a rassemblé 587.000 personnes (11,9% du public). Samedi matin, la première de cette émission a attiré 528.000 personnes, soit 8,4% de PDA. Le jeu sera testé toute la semaine à 10h50, avant que « Motus » ne reprenne ses droits lundi prochain. A partir de la semaine prochaine, « Un mot peut en cacher un autre » sera programmé tous les samedis à 10h50, juste après « Thé ou café » de Catherine Ceylac. Tour d’horizon de ce nouveau jeu avec Damien Thévenot.

capture_decran_2015-01-27_a_16.54.31

Rédaction : Nous recevons aujourd’hui Damien Thévenot pour nous parler de son nouveau jeu télévisé. Bonjour Damien.

Damien Thévenot : Bonjour.

Rédaction : Pouvez-vous nous présenter ce nouveau jeu ?

Damien Thévenot : Alors c’est un jeu de lettre évidement un jeu de mot, on joue avec la langue française. C’est vraiment un jeu de la langue française. D’abord globalement je dirais que c’est un jeu ludique, culturel et stratégique. Ludique parce qu’il y aura de la bonne humeur, les gens vont donner des réponses parfois des mauvaises donc on pourra un peut se marrer. Culturel parce qu’on va essayer en même temps à travers les définitions que je donne et les mots qu’il faut trouver d’en apprendre un peu ou de réviser des choses. Puis Stratégique parce que je vous l’expliquerais, en deuxième manche celui qui appuie sur le buzzer n’est pas celui qui donne la réponse. En deuxième parties celui qui buzz ne vois pas son partenaire qui est derrière et qui va répondre, c’est-à-dire qu’il va falloir qu’il anticipe en se disant dans ma tête j’ai la réponse mais est-ce que mon collègue qui est derrière a la réponse au moment où moi je buzz ? Alors ça c’est l’esprit global.
Ça se joue en deux manches, plus une finale. En première manche, il y a deux couples de deux joueurs par émission qui viennent jouer ensemble. Donc ils sont des rapports père/fils, frère/sœur, copain/copine ou même sans lien de parenté si ils veulent. Il faut simplement qu’ils viennent à deux, avec quelqu’un qu’ils connaissent. Donc en première manche ils doivent trouver, l’un après l’autre, c’est-à-dire qu’on va commencer par jouer avec un couple, ils doivent trouver 12 mots qui comportent la même syllabe. Je vais leur proposer deux syllabes, on va dire qu’on va jouer avec la syllabe « TIC » ou la syllabe « TAC ». Le premier tandem de candidat va dire moi je veux jouer avec la syllabe « TIC », ok c’est parti. Moi je leur donne un indice à chaque fois. Vous avec le mot qui s’affiche un peu comme un pendu et qui s’affiche avec la syllabe « TIC » là où elle doit être dans le mot. Et évidement les lettres manquantes sont symbolisées par des petits traits et moi je vais leur dire par exemple petit pays de François, vous avez deux cases manquantes « TIC » et après vous avez deux cases manquantes. Deux scénarios, soit tout de suite ils ont la réponse, ils appuient sur le buzzer donnent la réponse, ils ont trois points. Soit au bout de trois secondes ils n’ont pas la réponse, il y a des lettres qui apparaissent pour les aider, mais il y aura moins de point à la clef. Et donc dans l’exemple que je vous donnais le petit pays de François c’était le « VaTICan », parce que François c’est le Papa et petit pays parce que c’est le plus petit état du monde. C’est ça qui est marrant, les indices sont drôles, informatifs et en même temps culturel. Les gens peuvent se dire « bas oui tiens je ne savais pas que le Vatican était le plus petit pays du monde ». Je trouve qu’il y a un gros effort au niveau des indices qui sont bien rédigés avec cette bonne équipe de rédacteur. Il y a donc 12 mot d’affiler à trouver. Après je passe à l’équipe adverse qui elle n’a pas de choix de syllabe parce qu’en fait il y a un tirage au sort en coulisse avant et l’équipe qui a été tiré au sort a le choix des syllabes mais pas l’autre. On fait la même chose. Si on compte bien ils ont trois points s’ils répondent dans les trois secondes, ça veut dire qu’ils ont au maximum 36 points en première manche.
La deuxième manche vous jouer équipe contre équipe. On ne joue plus avec les syllabes on joue avec les mots. La spécificité c’est que pour la première manche ils étaient côte à côte, mais pour la deuxième manche je leur demande qui reste la main sur le buzzer et qui va se mettre 1 mètre derrière. Et la ont va jouer avec les mots. Par exemple, si je leur dit on va jouer avec le mot « cité » et que je leur donne cette définition « A Carcassonne elle fait le tour de la cité ». Les lettres du mot cité vont se répartir dans un plus grand mot à trouver. Par exemple il y a « _ _C_ I _ T _ E » Et la réponse est « Enceinte », l’enceinte de Carcassonne. Le mot sur lequel on s’appuie, ça a donné lieu à un plus grand mot qui vont me trouver mais à base du mot de la définition.

Rédaction : D’accord. Oui parce que moi tout de suite quand vous m’avez donné cet exemple j’avais pensé à rempart.

Damien Thévenot : Sauf que non parce qu’il s’affiche sur l’écran géant devant eux les lettres qu’on leur donne et comme forcément cité n’est pas dans rempart ce n’est pas possible. Il faut absolument les lettres du mot de la définition. J’ai un autre exemple si vous voulez, on va jouer avec le verbe jeter, conjugué, donc elle jette, et puis la définition c’était « Elle jette le bâton en le récupérant à chaque fois » et la réponse c’est « Majorette ». Et donc on retrouve les lettre de jette dans le même mot. Les joueurs sont l’un contre l’autre. Si il buzz tout de suite et que le partenaire derrière n’a pas la réponse, la main passe à l’équipe adverse et revient pas. C’est-à-dire qu’il faut qu’ils fassent attention à ne pas buzzer tout de suite sans savoir sinon ils risquent de perdre gros parce que c’est 10 points par mot quand on le trouve tout de suite. C’est là qu’ils vont pouvoir creuser l’écart en fait puisqu’il y a gros à gagner. C’est vrai que le mec à tendance à appuyer quand lui à la réponse mais il faut qu’il pense aussi que celui qui est derrière là pour buzzer. Après on fait le total des deux premières manches et celle qui a le plus de points va en final.
Pour la final admettons que l’équipe a, je vais dire n’importe quoi, 70 points. En final ils ont la possibilité de transformer leurs points en euros et surtout de les multiplier. C’est-à-dire qu’ils vont devoirs trouver 9 mots, en final. Les mots sont classés par niveau de difficultés. Je vais leur dire on va jouer sur le niveau 2. Le niveau deux c’est deux mots à trouver, puis si ils trouvent ces deux mots on multiplie ces points par 2. Le niveau trois c’est trois mots à trouver et si ils trouvent ces trois mots, on multiplie leurs gains par 3. Et si ils trouvent les quatre mots du niveau quatre, on multiplie les gains par 4. Ça veut donc dire que s’ils trouvent tout, on multiplie leurs points par 2 puis par 3 et ensuite par 4. C’est-à-dire par 24. Et ils peuvent gagner approximativement vers les 3500 euros maximum par émission.

Rédaction : Ce qui est déjà pas mal !

Damien Thévenot : Ce qui est déjà bien pour un jeu du matin. Et surtout ils reviennent. C’est-à-dire que quand ils ont gagné, ils reviennent forcément dans l’émission suivante pour augmenter le pactole. Et dernière chose à vous dire, ils ne jouent pas la finale ensemble, ils vont jouer séparément, c’est-à-dire qu’au début je vais en garder un des deux, ils vont choisir qui va faire la final, on va dire que c’est madame, donc du coup, elle trouve les deux mots du niveau deux, parfais, elle passe au niveau trois, il lui manque un mot, elle va dire j’veux pas perdre mon temps, puisqu’ils ont 2 min 30 en tout, tant pis je passe au niveau 4, le mot dans le 3 je trouve pas. Et admettons qu’elle trouve deux mots dans le niveau 4 et qu’a un moment donner elle me dit bha je ne trouve pas j’arrête, les trois mots qui me manque je ne les trouve pas. On arrête le chronomètre et c’est son coéquipier qui va venir compléter les mots manquants. Soit ils trouvent tout pis on multiplie leur gains par 24 soit ils trouvent le mot qu’il manquait au niveau 2 mais il lui manque un mot du niveau 4 alors on multiplie par 2 et par 3 amis pas par 4 puisqu’il manque un mot de ce niveau. Dès que le niveau n’est pas complété on ne multiplie pas.

Rédaction : D’accord très bien. Merci pour les règles du jeu.

Damien Thévenot : Vous savez c’est tout le problème des jeux, c’est difficile à expliquer mais je vous assure que quand on regarde c’est vachement simple à comprendre.

Rédaction : On retrouve ce jeu à 10h55 qui prend temporairement la place du jeu motus.

Damien Thévenot : Oui alors normalement, je prends temporairement la place de motus pendant une semaine, mais motus revient. Ils ont voulu bousculer un peu pour que les gens qui partent en vacances puissent voir un peu ce que ça donne. Et ensuite c’est tous les samedis à 10h55. Donc on prend la place de motus que pendant une semaine. Ils voulaient apporter un jeu nouveau qui est une création française, Il y a souvent des jeux qu’on achète à l’étranger ou se sont des adaptations de formats déjà existant mais là c’est vraiment un jeu français.

Rédaction : Et bien merci beaucoup Damien Thévenot d’avoir parlé de ce nouveau jeu.

Damien Thévenot : Avec plaisir.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s